Etat des lieux de la traduction en Méditerranée

Publié: 13 juin 2012 dans Evénements
Tags:, ,

Transeuropéennes et la Fondation Anna Lindh publient, ce printemps 2012, un document sans précédent, l’Etat des lieux de la traduction en Méditerranée . Fruit d’un travail collectif de 2 ans, l’Etat des lieux de la traduction en Méditerranée tend au partenariat euro-méditerranéen un miroir : à la lumière de la traduction, quelle est en effet la réalité de nos échanges ?

Il éclaire le rôle crucial de la traduction des savoirs en sciences humaines, des littératures, du théâtre, dans le développement d’une interculturalité, tout en mettant en lumière les nombreuses questions qu’elle pose en termes économiques, culturels, politiques. Il pose les jalons d’un programme euro-méditerranéen de nature structurante,  fondé sur des analyses quantitatives (avec des données chiffrées jusque-là inexistantes) et qualitatives, et porte une vision politique de la traduction, au sens de la construction du commun. Il propose une approche radicalement nouvelle, puisqu’il se penche sur la chaîne de la traduction, c’est-à-dire l’ensemble des acteurs engagés dans le processus : auteurs, traducteurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, critiques, organismes de soutien.

L’état des lieux de la traduction dans la région euro-méditerranéenne a été réalisé avec CEVBIR, le Conseil européen des Associations de Traducteurs Littéraires (CEATL), la Escuela de Traductores de Toledo, la Fondation du Roi Abdul-Aziz, la Fondation Next Page, l’IndexTranslationum (UNESCO), Literature Across frontiers, l’Università degli studi di Napoli l’Orientale …  et a été coordonné par Transeuropéennes. Il a bénéficié du soutien de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures,  du ministère  de la Culture et de la Communication,  et il a reçu l’appui de l’Institut français et du Conseil régional d’Ile-de-France.

Pour en débattre publiquement, des conférences et colloques sont organisés dans les mois qui viennent : le 26 juin 2012, à BOZAR, Bruxelles ; le 26 septembre, à Paris, à la Comédie française – théâtre du Vieux-Colombier, plus tard dans l’automne à Rabat, à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, puis à Amman, Madrid, Beyrouth.

Il existe aussi un  groupe Facebook pour discuter de l’état des lieux de « Traduire en Méditerranée » .

Pour plus d’infos : http://www.transeuropeennes.eu/fr/95/l_etat_des_lieux_conclusions_et_recommandations

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s